Egon Schiele - "Je peins la lumière qui vient de tous les corps"

   




ENFANT ETERNEL QUE JE SUIS 

   Enfant éternel que je suis, - j'ai toujours suivi la voie des gens ardents sans vouloir être en eux, je disais - je parlais et ne parlais pas, j'écoutais et voulais les entendre fort, plus fort encore et regarder en eux.
   Enfant éternel que je suis, - je me sacrifiais pour d'autres, ceux qui me faisaient pitié, ceux qui étaient loin ou bien ne me voyaient pas, moi qui voyais. J'apportais des offrandes, envoyais des regards et de l'air tremblant, scintillant à leur rencontre, je semais devant eux des chemins surmontables et - ne parlais pas. - Bientôt quelques-uns ont reconnu le visage de celui qui voit au-dedans et alors ils n'ont plus posé de questions.


(Egon Schiele - "L'étreinte")