Anne Dufourmantelle - "Puissance de la douceur"



Aux confins 

   Il y a la douceur de la mère envers son enfant, la caresse de l'amant, celle de l'animal, il y a la douceur d'une atmosphère et celle d'un état d'esprit. La subtilité vient du précieux de chacune de ses occasions. Ce qui est touché ou gardé ou ressenti diffuse une qualité qu'il est difficile de cerner sur le moment mais qui nimbe le réel. La bonne distance qu'invente la douceur permet à chacun d'exister dans son propre espace; elle est le contraire de l'effraction.

   Comment nommer cette part sauvage de nous-mêmes qui va chercher aux confins de ce retrait qu'on appelle "être seul", le commencement de cette vie choisie et non subie ?